Le papillon est mort

Série photographique personnelle

De l'autre côté, ⁠

Début 2020, j'ai commencé une retraite silencieuse, ⁠une de celle qui vous fait poser l'ancre,⁠ comme pour mieux voir ce que l'on a en soi. ⁠Une de celle qui déracine et enracine. ⁠Alors, se laisser traverser par les flots de la vie. ⁠Tout est saison. Tout est cycle. ⁠Au fond, pourquoi je photographie ? ⁠Dire, crier, éveiller des sentiments, créer.

Rien à voir, tout à ressentir.

Introspection.

Les masques finissent toujours par tomber, ceux que l’on porte pour plaire. ⁠Eriger en armure, nos sourires. Echo de notre résilience. ⁠Instinct de survie. ⁠Quand de l’autre côté, vierge de tout regard, protégé du monde extérieur, ⁠se cachent nos ombres, nos failles, nos éclaboussures. ⁠Celles qui façonnent dans la chair, le cri de la douleur de l’âme. ⁠Immersion hypnotique en apnée dans un corps tout en raideur. ⁠Gorge nouée. Poings serrés. À l’écoute du silence. ⁠Voyage abyssal dans les profondeurs de l’être. ⁠Habiter la solitude, les tempêtes, ⁠jusqu’à se dépouiller de son essence. ⁠Alors, poser l’ancre. ⁠
Regarder, dans le pot en terre cuite, le papillon mourir ⁠et l’image de la lune sénescente.⁠Sur le fil de l’intime, entre se manifester ou se dérober ? ⁠Ne plus enfouir, ne plus retenir ni les larmes, ni la tristesse.⁠
Vomir la rage. ⁠SE CHOISIR. ⁠Au fond, il y a toujours deux visages. ⁠Deux faces d’une même pièce, ⁠l’une sombre, l’autre lumineuse⁠. Quand la nuit éclaire sa conscience, ⁠Cultiver en soi la liberté ! ⁠
Celle de nager à contre-courant.⁠ Prendre soin d’être. ⁠Y puiser l’envie, l’énergie, l’urgence⁠ de créer ! ⁠

Embrasser ses ombres, ses failles, ses éclaboussures. ⁠Accueillir la rencontre de l’eau et du feu. ⁠L’alliance du Yin et du Yang. Point d’équilibre. ⁠Ce soir-là, du dernier jour de mars, sous la pluie, plonger dans l’azur. ⁠Retenir, sur sa peau, comme des notes de piano, ⁠le clapotis des gouttes d’eau. Vivre le chemin de la délivrance. ⁠Dans l’obscurité de la nuit, guidée par sa lumière, remonter à la surface. ⁠Dans un élan fécond. Retrouver la voix. Souffle de vie.⁠

Naître à nouveau
. ⁠

Un pas de plus vers soi. ⁠

De l'autre côté, il y a cette main que l'on effleure et qui touche votre intime. Quand chante la splendeur de votre Être et que vous accueillez votre dualité.

Ceci est un acte d'amour.

S'affranchir du regard qui nous perce,⁠⠀pour se nourrir de SON regard. Déterrer les peurs, les croyances et les injonctions. La vie est une danse qui appelle à la LIBERTÉ.⁠⠀Éloge d'un imaginaire fertile. À la puissance créatrice qui sommeille en chacun de nous. La vie est une danse et ceci est un acte d'amour. ⁠N’aies pas peur, jamais . De te montrer tel que tu es.⠀

Rouge sacré. Ode à la féminité. Tomber le masque⁠. Sans fard, ni rouge sacré. Se parer d'amour et d’audace⁠. Oser Être⁠ dans son coeur ⁠comme dans son âme⁠. Un soir de lune,⁠ Éclore.⁠ ⁠⠀

Olivia